• Black Twitter Icon
  • Black Facebook Icon
  • Black Google+ Icon

Transmuter son ombre en lumière

January 15, 2017

 

Thérapie émotionnelle et ascension spirituelle

 

 

Comprendre ses mécanismes de fonctionnement, se libérer de ses dépendances, en finir avec ses peurs, ses doutes, ses souffrances, trouver la paix intérieure, retrouver énergie et vitalité, confiance en soi et joie de vivre. Toutes ces étapes sont possibles grâce à un travail énergétique sur ses chakras et ses corps subtils, à différents niveaux de conscience : un processus thérapeutique au service de notre croissance personnelle.

 

 

Parvenir à se libérer de tout carcan émotionnel est à priori une lourde tâche : longue, fastidieuse, éprouvante, il nous semble que des années de thérapie n’y suffiraient pas… Pourtant, des techniques de régression mémorielle existent, simples, efficaces, accessibles à tous. Sans recourir à l’hypnose, elles permettent aisément, par un exercice préalable de relaxation, de se connecter à l’hémisphère droit de son cerveau, afin de remonter à la conscience les évènements les plus pénibles de notre passé. Pour en re-sentir les émotions, ou les exprimer lorsqu’elles ont été refoulées. En résumé, une thérapie émotionnelle consiste à se libérer des mémoires traumatisantes liées à l’enfance (ou à la vie fœtale) et s’en affranchir.

 

Apaiser son bébé intérieur

Retrouver les émotions vécues lors de sa gestation, se reconnecter aux ressentis maternel et paternel (s’il a été présent) jusqu’au moment de la naissance va permettre d’apaiser son bébé intérieur.  En effet ce dernier a pu manquer de douceur au moment de ce rude « passage » qui mérite plus de chaleur humaine que les gestes strictement professionnels qui l’entourent généralement !… Puis c’est parfois d’attention maternelle que ce petit être qui sommeille encore en nous a dû se passer, lorsqu’il était de rigueur, il y a à peine une génération,  de le laisser « se faire la voix » ou jugé « malsain » de l’avoir trop souvent aux bras !

Nos mères ont été éduquées, bon gré mal gré, dans cette logique pour le moins sévère, rigidité aussi étroite que l’emmaillotage de l’époque ! Qui n’a jamais ressenti la crainte de se voir abandonné dans sa solitude ?? Pire ! seul(e) dans le noir… ? Ne lui en avons-nous pas tous voulu un peu dans notre psyché d’enfant ? C’est pourquoi, il est important de se réconcilier avec sa mère. Quelles qu’aient été ses erreurs, elles n’ont été que le fruit de sa propre éducation, de son propre passé expérienciel...

 

Ré-apprivoiser son enfant intérieur

Se réconcilier avec son père ressort du même travail : pardonner. Il est, lui, plus souvent relié à la période post natale, la petite enfance, quand son rôle est de faire « régner l’ordre ». Les fessées, l’humiliation, les punitions, chacun a eu son lot de « rigueur paternelle » mais sait-on comment la petite fille ou le petit garçon que nous avons été l’a perçu au fond de son être ? Carence affective, sentiment d’injustice, violence verbale ou physique, abus de pouvoir, de confiance… sur quel mode a-t’on mémorisé ces ressentis dans notre banque de donnée émotionnelle ? Retrouver ces mémoires cellulaires nous permet de comprendre nos mécanismes de fonctionnement, nos modes réactionnels. Il nous reste alors à ré-apprivoiser notre enfant intérieur si ce dernier a manqué d’amour, est resté incompris… Réparer ses racines sur le plan symbolique mais aussi au niveau plus profond de son être vibratoire, permet de « désengrammer » ces mémoires négatives qui empêchent la libre circulation de l’énergie dans nos corps subtils. Accepter d’incarner la Vie, s’ancrer en Terre, permet de s’enraciner pour mieux grandir, à l’image de l’arbre déployant son feuillage vers le Ciel…

 

Oser être libre

Se défaire de ses programmations inconscientes, comprendre comment et pourquoi elles se sont mises en place, les accepter si elles nous ont été nécessaires, pour finalement reformuler notre schéma comportemental est la dernière étape indispensable à ce processus de guérison intérieure.

Reprendre confiance en soi, se croire digne d’être heureux(se), s’estimer à sa juste valeur... La finalité de ce travail est d’établir un bilan objectif de notre passé émotionnel afin de se reconstruire à travers une image positive de Soi, libre de tout ressentiment. Oser être libre, s’aimer et se respecter dans son intégrité, s’autoriser la joie de vivre, la paix intérieure. Tel est le sens de cette démarche de croissance personnelle, véritable processus alchimique, dont notre cœur est le seul Athanor. C’est alors que peut commencer le travail authentique sur le cœur : naître à l’amour inconditionnel. Aimer sans condition n’est possible qu’après avoir identifié ses zones d’ombres, ce qui implique de les reconnaître, pour les travailler comme le fait le tailleur de pierre qui révèle la  brillance du diamant.  Polir son ego pour en faire émerger la lumière, cette force intérieure qu’on appelle la foi, et la mettre au service de son âme. Prendre conscience de l’éternité de sa vie, s’en remettre au Ciel pour aboutir à sa véritable dimension, dans la clarté et la paix de l’Esprit. La voie de sa propre ascension spirituelle s’ouvre alors : du 1er au 7ème chakra, trouver en soi le chemin de son ultime réalité, d’essence divine… Transmuter son ombre en lumière, tel est le sens de notre incarnation. Puissions nous tous en prendre conscience…

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload